Auteur : brigittew

Carnets de voyage de Bernard Déliane – #2

Plazas de toros 2,2 milliards d’euros, c’est ce qu’a proposé le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, émir du Qatar, à la famille Balaña pour acheter et transformer, avec minaret de 300 mètres de haut, les 10 000 mètres carrés de la Monumental de toros de Barcelone en mosquée. La construction d’une telle mosquée à l’endroit même des anciennes Arènes ne serait-elle pas la façon la plus symboliquement frappante de cracher tout le mépris que les traditions méritent aux yeux des tenants catalans du Grand Remplacement ? D’autres arènes, déjà, ont vu leur structure originale transformée. A Almaden, province de Castille, à quelques 200 kilomètres de Madrid, l’ancienne plaza de toros est devenue un hôtel de style. A Zacatecas, au Mexique, même conversion. Les arènes, construites en 1866 et qui ont accueilli des corridas jusqu’en 1975, se sont métamorphosées en hôtel de luxe et en un lieu événementiel en conservant le caractère et la beauté de l’architecture historique. La restauration exceptionnelle a reçu le prix International Architectural Award. Almaden Zacatecas La plaza de toros de Acho, dominée par le Cerro San Cristobal Plaza de toros d’Acho La Plaza de Toros d’Acho au Pérou a été construite dans le vieux quartier de Rimac, sur les ruines de l’ancien bûcher de l’Inquisition. Le nom d’« acho » est issu de la langue Quechua. « Haacho » signifie la partie haute, le lieu...

Lire la suite

Toreo gitan, clés pour une énigme (1ère partie)

Toreo gitan, clés pour une énigme par Rodolfo Arias La problématique posée, on peut rapidement (et à juste titre) la considérer comme résolue par l’exemple des frères Gómez, célèbre famille torera s’il en est. De celles qui prouvent l’implication des gitans de façon dynastique : les grands-oncles paternels de Rafael El Gallo et de Joselito étaient banderilleros, « El Cuco » (Francisco de Asís Gómez Diez de son nom) officia aux ordres du Tato et de Frascuelo, ses autres oncles, Gabriel, « Barrambin » de apodo, y Manuel, surnommé « El Lillo », étaient aux ordres de Cúchares. Le...

Lire la suite