Winston Churchill

En 1944, “Manolete” combat à Valencia un toro noir qui, curieusement, a une tâche accidentelle en « V » sur son frontal. L’histoire dit que, le torero, connaissant le geste de Winston Churchill, les deux doigts en forme de « V » de Victoire symbolisant la résistance anglaise à l’offensive aérienne allemande, aurait offert la tête naturalisée de ce taureau au Premier Ministre anglais.

Churchill a, en tout cas, présenté en octobre 1947 ses condoléances à la mère de Manuel Rodríguez dans une lettre publiée en son temps par la revue taurine “Taurología” : “Señora, I am most grieved to learn of your son’s tragic feat at Linares…..”

Madame, j’ai appris avec regret la mort tragique de votre fils à Linares. Je vous envoie l’expression de ma plus profonde sympathie à son égard. J’ai reçu avec émotion le valeureux trophée , une tête de taureau mis à mort dans l’arène, que votre fils m’a envoyé à l’occasion de notre victoire en Europe. Je souhaite sincèrement m’associer à toutes les marques de condoléances que vous recevez. Votre très affecté, Winston Churchill.

Manolete alternait cette après-midi à Valencia avec “Andaluz” et Antonio Bienvenida. Le taureau appartenait à l’élevage de Don Antonio Escobar.